« Place des Érables » de Louise Tremblay-D’Essiambre : Inéluctable délice

Il fut un temps où la lecture de romans en tous genres faisait partie de mon quotidien, alors que je n’étais qu’un simple élève. Puis, dès ma scolarité achevée, j’ai peu à peu délaissé ce loisir pourtant si bénéfique. Le tout, au profit de lectures plus légères, à savoir les magazines. De ces oeuvres simplifiées je me suis inspiré pendant un temps, mais je sentais que le moment était venu de me remettre à la lecture d’un bon roman. C’est ainsi que je suis tombé sur le tout premier tome de la série Place des Érables, de la prodigieuse auteure Louise Tremblay-D’Essiambre. D’alors m’exclamer que je fus charmé par cette proposition littéraire relève de l’euphémisme, tant que je me suis plu à découvrir les aventures de la famille Picard du tome 1!

Tu en veux plus, des nouvelles culturelles? Découvre notre section dédiée!

Mémoires d’un (nouveau) quartier 🌆

Au coeur d’un quartier montréalais fictif, tendrement surnommé la Place des Érables, on y suit la vie pas banale des résidents des lieux. Mais aussi de leurs boutiques respectives. Le premier volet de la saga nous offre par ailleurs un aperçu intimiste de la quincaillerie J.A. Picard, et plus particulièrement du jeune Joseph-Arthur, qui ne semble guère intéressé à reprendre le flambeau de l’entreprise familiale. Tout est narré avec tant d’intérêt qu’il ne m’a été aucunement ardu de m’imaginer les différents personnages et les lieux. Ça me semblait si réel!

Chaque tome est la prémisse de nouvelles histoires, où l’on savoure la découverte d’une vie de quartier fascinante, dans laquelle j’adorerais me balader.

Charmant est le mot

À mon humble avis, l’une des plus grandes forces de cette série réside dans ses personnages, qui se veulent drôlement attachants. En outre, Louise Tremblay-D’Essiambre n’a aucune difficulté avec le fait de nous les présenter sous leurs jours les plus beaux, comme les plus laids, comme s’ils étaient vivants. À quelques reprises au cours de la lecture du premier tome, j’ai été fasciné par l’univers ô combien passionnant de l’ouvrage… N’hésitant point à en informer mon entourage!

Vraiment, la passion et la verve des mots de l’auteure sont imprimées de façon indélébile à chacune des pages de Place des Érables.

Une autrice au sommet de son art ⭐️

Cette femme est intimement expérimentée dans le domaine et ça se voit, ça se lit. D’ailleurs, le style d’écriture de Louise me plaît beaucoup. J’adore comment son enthousiasme évident pour l’écriture se conjugue à sa sensibilité. Sa polyvalence me sidère et m’éblouit et ce, dans un concert de mots foisonnants de passion. Toutefois, d’aucuns pourraient souligner la simplicité de ses écrits. Ou alors baigner leurs pensées dans la jalousie face à une auteure à l’intarissable succès. Mais je ne suis pas de cet avis.

En effet, est-il nécessaire pour un livre d’être compliqué comme tout? Qui plus est, nous vivons une époque franchement délirante en tout point… Peut-on goûter, l’instant d’une lecture, à la tranquillité d’une vie de quartier où l’amitié et l’amour entre les autres est le point d’orgue des discussions?

Si ce roman est en effet composé en partie de dialogues empruntant allègrement des parcelles du langage québécois, n’est-ce pas là une tangible manifestation de l’amour que porte l’auteure quant à ses lecteurs? Croyez-moi, à la fin de votre lecture, vous laisserez sans doute glisser des Cheez Whiz et Bibitte à poils de temps à autre!

Où se le procurer?

Enfin, sachez que les cinq volets (un sixième est en route pour novembre!) de la série « Place des Érables » de Louise Tremblay-D’Essiambre sont disponibles dès à présent. Et ce, dans toutes les librairies au coût de 24,95$ chacun. Vous pouvez aussi en commander un en ligne en cliquant ici!

Zachary Barde

Passionné de cuisine, d'écriture et de tout ce qui est beau et bon pour l'esprit, c'est avec un grand honneur que je vous livre mon magazine web, Les Zackardises ! Allez-y, fouillez, lisez, contemplez. Surtout, dégustez chaque article!

Un commentaire? Oh oui!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.