Entrevues culinaires: Geneviève Plante

Auteure de trois populaire livres de cuisine, trompettiste de renom, et femme aux multiples talents, Geneviève Plante ne cesse d’étonner. Véritable gourmande, celle qui est toujours partante pour un bon cari maison est la femme derrière le plus que magnifique et populaire blogue Vert couleur persil, qu’elle a fondé en 2014. Incursion culinaire dans la vie de Geneviève, qui, telle une plante, croît au fil de ses succès.


Geneviève, quelle est ta relation avec la nourriture?

 J’entretiens une relation bien particulière avec la nourriture! De tous les plaisirs de la vie, manger arrive définitivement bien en haut de la liste et ce, depuis que je suis toute petite. Le matin, ce qui me pousse à sortir du lit, c’est littéralement le fait de savoir qu’un petit-déjeuner m’attend! Je suis une personne qui mange tout au long de la journée. Mes trois repas principaux sont généralement tous entrecoupés d’une à deux collations. Je suis une vraie gourmande!

Tu possèdes un magnifique blogue de cuisine, intitulé Vert Couleur Persil. Pourquoi ce nom? Comment tout a-t-il commencé?

Très gentil, merci!

Dans la vie, je partage deux passions : la musique (mon métier) et la nourriture. À l’été 2014, j’ai eu l’idée de partir mon propre blogue culinaire, comme passe-temps, tout simplement pour le plaisir de partager mes recettes. Je voulais un blogue à la fois santé et gourmand. Je tenais à ce que l’on puisse retrouver le mot vert dans le nom. J’y tenais, parce que pour moi, le mot vert évoque naturellement la santé, la fraîcheur et l’environnement, ce qui était pile dans la ligne directrice souhaitée. À cela s’est ajouté le mot persil, tout simplement parce que je suis une grande consommatrice de cette herbe, qui est reconnue pour ses bienfaits sur la santé.  

Ça m’impressionne toujours de savoir comment un projet a débuté, a commencé à germer dans la tête d’une personne!

Quand on publie un livre de recettes, comme tu l’as fait récemment, quelle est la principale difficulté à laquelle on fait face?

 Deux ans après la création du blogue, j’ai décidé de me lancer dans une aventure un peu folle et intense, qui est celle de l’autopublication. Évidemment, je n’avais aucune idée dans quoi je m’embarquais. Je dis folle et intense, car honnêtement, je ne connaissais rien au monde de l’édition et de la lourdeur de la tâche que représentait celle d’emprunter cette route de façon autonome. Autopublier un livre est une entreprise exigeante, un travail à temps plein. Il faut être partout à la fois! De la création de recettes, à la gestion des intervenants, en passant par l’achat de matériel, le stylisme, la promotion, les ventes, les envois et j’en passe.

De cela, est né mon premier livre Histoires de Salades en 2016. Ce livre s’est très bien vendu et j’ai décidé de récidiver avec un deuxième ouvrage Houmous & Cie, qui est paru en 2017. Ces deux expériences ont été des plus enrichissantes, tant au niveau humain que créatif. J’ai appris ‘sur le tas’ comme on dit!

L’histoire ne s’arrête pas là. Après la publication du deuxième livre, Les Éditions La Presse m’ont contacté pour discuter. Cela a amené à la signature d’un contrat pour la sortie de mon 3ième livre. Quand j’y repense, je n’en reviens tout simplement pas encore! Merci la vie, tellement! Cette nouvelle collaboration a donné le livre : Vert Couleur Persil – Mes recettes simples et gourmandes ; mon petit dernier qui est paru en avril 2019. Je ne remercierai jamais assez Les Éditions La Presse de m’avoir permis de partager à plus grande échelle ma passion pour la nourriture.

Tu es la preuve vivante que si on croit en son projet et qu’on y met beaucoup d’énergie, de temps, le succès se joindra inévitablement!

Est-ce important pour toi de manger local?

Le fait de manger local est bénéfique à plusieurs niveaux. La fraîcheur, les saveurs, la santé, l’impact environnemental, l’impact économique… toutes les raisons sont là, au final! Et puis maintenant, il n’y a rien de plus facile que de se procurer son panier bio, provenant directement des fermiers d’ici. Toujours un plaisir de découvrir une variétés d’aliments frais, de qualité, biologiques et de saison. De plus, ces paniers nous offre l’opportunité de cuisiner certains aliments que l’on aurait pas l’habitude d’acheter. Cela nous pousse à être créatif et cela moi j’adore!  

Quel est ton restaurant favori? Pourquoi?

Il m’est très difficile d’en suggérer qu’un.. j’en ai plusieurs, car la scène culinaire à Montréal est si inspirante! Dans mon top 5, il y a : Les Fillettes, Le Vin Papillon, Majestique, Sushi Momo et Nozy. Je les visite en alternance.

Raconte-nous une anecdote culinaire dont tu n’es pas très fière! 

Tout juste revenue de Thaïlande, j’ai décidé de cuisiner avec la fameuse pâte de cari qu’une dame m’avait offert. Ce soir là, je recevais des gens pour le repas. Au menu : cari vert de crevettes. Je n’ai aucune idée où j’avais la tête – probablement le stress -, mais toujours est-il que j’ai versé la pâte en entier dans le wok, sans trop y réfléchir (normalement c’est pas plus de 2 à 3 c. à s.). Vraiment aucune idée où j’avais la tête!! Probablement le stress de vouloir impressionner. Résultat : ce fut littéralement la première fois où nous avons craché du feu!

Ça a dû donner lieu à des discussions enflammées!

Quel aliment détestes-tu le plus? Pourquoi?

Je dirais la viande de façon générale. Elle est sincèrement sans intérêt pour moi et ce, depuis mon adolescence. Je la trouve vraiment difficile à digérer. La viande a un lourd impact environnemental et selon moi, en manger n’est pas indispensable à un régime alimentaire et rien ne devrait justifier cette surconsommation, qui est réellement bien présente. Moi je vote pour moins de viande et plus de fruits, légumes et légumineuses!

Selon toi, pourquoi devrait-on adopter un mode de vie axé sur le zéro déchet?

Il y a quelque temps déjà, j’ai fais la rencontre de Laurence Lambert-Chan et Benjamin Gendron Smith, fondateurs du blogue Les Cocos Écolos. Avec le temps, ils sont devenus de très bons amis. J’ai toujours été une personne sensibilisée par l’environnement, mais je dois avouer que mes comportements de consommatrice sont parfois incohérents. Cette rencontre avec Les Cocos, m’a inspirée à bien des niveaux. Elle a soulevée une tonne de questionnements par rapports à mes habitudes de vie et a été le déclenchement d’une réflexion et d’une grande prise de conscience. Arriver à développer de nouvelles habitudes anti-gaspillage alimentaire et zéro déchet, ne peut qu’être positif au final, tant au niveau environnemental, moral, social et économique. C’est d’ailleurs dans cette optique que j’ai décidé de collaborer avec Laurence et Benjamin pour mon dernier livre, en leur demandant une astuce par recette en lien avec le zéro déchet. Ces astuces accessibles, nous montre qu’il y a une tonne de gestes que l’on peut appliquer au quotidien pour diminuer son empreinte écologique.

Quel est ton repas préféré, celui que tu pourrais manger du matin au soir?

Je dirais que je suis toujours partante pour un bon cari maison!   

C’est vrai que c’est bon! À condition, bien entendu, de ne pas en exagérer la quantité!

Si tu devais être un condiment, ce serait lequel?

Spontanément, je dirais le miso! Pour toute sa complexité et son intensité.

Petite MISO-point, le miso est une pâte fermentée d’origine japonaise.

Sucré ou salé?

Définitivement salé. Toutefois, j’adore la combinaison des deux. Je m’amuse d’ailleurs beaucoup avec cela dans mes recettes.

Vert couleur persil


ses adresses.

_

Psssiiittt! Vous pouvez suivre Geneviève Plante et son blogue Vert Couleur Persil via le site web, Instagram et Facebook.

Publicités
Zachary Barde

Passionné de cuisine, d'écriture et de tout ce qui est beau et bon pour l'esprit, c'est avec un grand honneur que je vous livre mon magazine web, Les Zackardises ! Allez-y, fouillez, lisez, contemplez. Surtout, dégustez chaque article!

3 réflexions au sujet de « Entrevues culinaires: Geneviève Plante »

  1. Bravo! Bonne questions pour cette madame qui a beaucoup à dire, car elle a parle énormément . Félicitation Zachary 🎤

Un commentaire? Oh oui!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.