Entrevues culinaires: Marie-Soleil Michon

Sympathique, spontanée, vraie, foodie… Marie-Soleil Michon rayonne partout où elle passe. Sa passion pour la vie se ressent plus que jamais lorsqu’elle parle de nourriture, qu’elle qualifie de passion. Quel plaisir et bonheur de recevoir cette Fantastique invitée à Entrevues culinaires, elle qui jongle avec la télé, la radio et les fourneaux avec brio.


Marie-Soleil, quelle est ta relation avec la nourriture?

C’est ma passion. Je suis toujours en train de planifier, rêver à mon prochain repas… Je viens d’une famille de gourmands, avec un côté grano! Je suis soucieuse de mon alimentation, dans le but d’être en santé le plus longtemps possible et aussi, de maximiser mon énergie. La prédominance dans mon assiette: les végétaux, poissons & fruits de mer, noix, graines, quinoa, oeufs. J’apprivoise tranquillement les légumineuses dont je ne raffole pas, je l’avoue! On mange moins de viande depuis quelques années; quand c’est le cas, on la choisit avec soin. Je suis convaincue depuis longtemps que la cuisine santé peut être gourmande ET délicieuse! Manger/acheter c’est voter: je choisis des aliments biologiques aussi souvent que possible, pour la santé, pour l’environnement et pour soutenir les agriculteurs qui font ce choix. Je mange avec plaisir, et je crois beaucoup à cette célèbre phrase d’Hippocrate: «Que ton aliment soit ton seul médicament.» J’organise des voyages en pensant à ce que nous allons manger là-bas!

Tu as une véritable passion pour la nourriture! 

 

Tu as adopté un mode de vie sans gluten. Est-ce par choix ou par contrainte?

Par contrainte, au départ. J’ai découvert il y a 10 ans qu’éliminer le gluten de mon alimentation réglait plusieurs désagréments que je vivais depuis de nombreuses années. Mon énergie a été décuplée et pour moi, il n’y avait plus de retour en arrière possible! J’ai décidé de voir ça comme une expérience, un labo, plutôt qu’une contrainte. Je me suis concentrée sur tous les aliments que je pouvais manger (plutôt que les interdits) et j’ai appris plein de nouvelles façons de faire qui m’ont permis d’élargir mes horizons et mon répertoire. Ça se passe merveilleusement bien pour moi, et depuis l’offre en magasin et au restaurant s’est beaucoup élargie.

Tu es une véritable source d’inspiration pour les gens atteints d’intolérance au gluten! Il ne faut pas s’abattre sur sa maladie, qu’on ne peut changer, il faut plutôt trouver des alternatives!

 

Pour toi, sauter un repas, c’est…

…une occasion manquée! Je déteste ça, c’est d’ailleurs écrit dans ma bio Instagram. Il m’arrive d’avoir des journées super occupées, où je dois grignoter vite vite dans l’auto entre deux rendez-vous; pour ça, j’ai toujours une réserve de collations santé dans mon coffre à gants! Reste que je trouve ça toujours un peu dommage… Et puis j’ai vraiment besoin de manger à toutes les 4-5 heures, c’est rare que je saute vraiment un repas, à moins d’être très stressée (ce qui me coupe l’appétit).

 

Quand tu veux te gâter après une longue journée de travail, qu’est-ce que tu manges?

Quelque chose dans un bol, me semble que c’est plus réconfortant! Par exemple, des pâtes avec la sauce bolognaise de ma mère (mes pâtes sans gluten favorites: les marques Barilla et Le Veneziane). 

 

C’est quoi ton repas favori?

Une bonne guédille au homard c’est dur à battre! J’utilise ce pain: https://inewa.ca/petits-pains/item/92-hot-dog-kamut

 

Marie-Soleil, tu adores la nourriture et tu cuisines beaucoup. Où trouves-tu l’inspiration pour cuisiner des recettes?

Je lis énormément de magazines, livres, blogues, mais je suis rarement une recette à la lettre! 

Tu ajoutes ta touche personnelle?

Avec les années j’ai pris suffisamment d’expérience et d’assurance pour m’inspirer de ce que je mange au restaurant ou chez des amis. Je suis une adepte de la «cuisine du marché»: je fais avec ce que j’ai trouvé de beau, ce qui est en saison. Je suis une adepte de la simplicité: je laisse aux autres les recettes qui s’étalent sur trois pages et deux jours de travail! Je n’ai pas cette patience-là!

C’est vrai, entre le travail, la famille, le stress… peu de gens ont le temps de cuisiner de longues recettes. 

 

Aimes-tu découvrir de nouveaux produits gourmands et saveurs?

J’adore! Parmi mes cavernes d’Ali Baba préférées: Les Passions de Manon (à St-Hyacinthe) et l’épicerie fine Domenica (à Knowlton). Je ne me lasse pas d’aller au resto ou au marché, c’est toujours un plaisir! Je fais mes achats à plusieurs endroits: marchés publics, plusieurs supermarchés différents, épiceries santé. Je fais environ 75% de mon épicerie en ligne. J’ai des classiques mais j’aime faire changement aussi: par exemple, je varie souvent mes déjeuners. Je choisis mes restos avec soin: je regarde les menus à l’avance sur Internet, je suis la carrière de plusieurs chefs, j’ai plein d’amis en restauration. Un bon boui-boui peut m’apporter autant de plaisir qu’un resto étoilé Michelin!

 

Quels aliments te dégoûtent énormément?

Je n’aime pas l’andouillette, les tripes, la cervelle, le poivron vert et le topinambour.

Ohh, je dois avouer que, moi aussi, je préfère que la cervelle reste dans la tête plutôt que dans l’assiette!

 

Y a-t-il un restaurant qui t’ait laissé sur une note plutôt amère?

Ça m’arrive d’être déçue à l’occasion! Le genre de truc qui fait que je ne retournerai pas dans un resto: le vin au verre arrive déjà rempli, sans qu’on m’ait présenté la bouteille et servi à table. Ou quand on m’oblige à choisir frites OU salade pour accompagner un tartare: je veux un mélange des deux, sans avoir à payer un extra!

Tu as raison, à moins de payer davantage, la variété des choix est moindre. 

 

Sucré ou salé?

Salé! Oh oui, je suis très attirée par les petits délices d’apéro: olives, fromages, saucissons, chips, popcorn… Mes péchés mignons!

Marie-Soleil Michon

Photo: Julie Perreault Photographe


ses adresses.

_

Psssiiittt! Marie-Soleil Michon anime Ça vaut le coût à Télé-Québec, les lundis à 19h30 et collabore à Véronique et les Fantastiques en semaine, sur tout le réseau ROUGE.

Marie-Soleil Michon (Rouge FM)Marie-Soleil Michon (Ça vaut le coût)

Publicités
Zachary Barde

Passionné de cuisine et de nourriture depuis toujours, Zachary Barde (alias Zabakuisto) nous livre cette fois, avec plusieurs collaborateurs, un projet culinaire d’envergure: Les Zackardises.

Une réflexion au sujet de « Entrevues culinaires: Marie-Soleil Michon »

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir.

Un commentaire? Oh oui!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.