Histoire de jouets 3-Critique

Plus de 10 ans après la sortie du second opus de la saga Histoire de jouets, Woody et tous ses amis ont effectué leur retour dans un troisième volet haut en émotions et rempli d’aventures palpitantes. Critique d’un film sorti en 2010 et dont je connais TOUTES les répliques par coeur, un véritable coup de coeur cinématographique pour moi, Histoire de jouets 3!


T’as trouvé un ami…

Un véritable ami, c’est pour la vie. C’est ce que les cinéastes du film ont voulu nous faire comprendre dans la première partie du film. Quelques instants après un générique d’ouverture aussi palpitant qu’émouvant, au cours duquel on voit le jeune Andy grandir à vue d’oeil, on apprend que ce dernier part pour l’université dans les jours à venir. Il doit déménager et se départir de plusieurs choses. Que fera-t-il de ses jouets? Cette quête des jouets, celle d’être toujours là pour leur enfant, est au coeur de l’intrigue du film. 

… tu peux compter sur moi pour toute la vie…

C’est à la suite d’un imbroglio que Woody, Jessie, Buzz et tous les autres se retrouvent dans une boîte de jouets à donner à la garderie Sunnyside. Ils feront la connaissance de Lotso, un véritable tyran et dictateur, vivant sous les traits d’un gentil ours rose qui sent la fraise. On découvre également Ken, Gros Bébé et plusieurs autres, qui vous laissent un souvenir impérissable et immuable tellement ils sont attachants. 

Pourtant, Woody, bien résigné à retourner auprès d’Andy, pour être là pour lui, abandonne ses amis de longue date, soutirant ainsi une petite larme aux âmes plus sensibles. Rex, Slinky, Monsieur Patate et toute la bande apprendront peu de temps après qu’ils auraient dû eux aussi retourner auprès d’Andy, puisque la vie en garderie n’est pas de tout repos, au contraire.

Entre temps, le célèbre shérif est repêché sur son chemin de retour par Bonnie, une jeune fillette fréquentant Sunnyside. Woody fait alors la connaissance des jouets de la chambre de Bonnie: Bouton d’or, Dolly, Trixie… tous sont heureux d’avoir un nouvel ami. Puis, Woody apprend la vérité sur Sunnyside et décide de retourner auprès de ses amis, pour les sauver. S’amorce alors une véritable course contre la montre, bien ficelée, avec des airs de films d’évasion. J’adore cette partie du long-métrage d’animation, où l’on voit les jouets s’évader de la «prison» qu’est cette garderie pour enfants. Non, les brillants créateurs du film ne déçoivent pas.

… ouais, t’as trouvé un ami!

La scène finale, aussi larmoyante que touchante, laisse entrevoir le début d’un temps nouveau pour les jouets d’Andy, vers l’infini et plus loin encore. Une pléiade de nouvelles aventures les attend, c’est certain. Ce film est une véritable ode à l’amitié, véritable et sincère, et aussi à l’esprit de famille. Des thèmes et valeurs telles que l’union fait la force et le pouvoir des amis abondent dans ce film, pour le grand plaisir de tous. C’est un véritable chef-d’oeuvre. 

J’ai dû voir ce film pas moins de 100 fois (je n’exagère même pas!), pourtant, je ne m’en suis jamais lassé. Les personnages aussi attachants qu’émouvants, un scénario magnifiquement bien ficelé et une musique ambiante exceptionnelle y sont sans doute pour quelque chose. Une chose est sûre, Histoire de jouets 3 est un classique, à voir ou à revoir de toute urgence!

5/5

Pour d’autres critiques cinématographiques, cliquez ici!

Source des images: Walt Disney Pictures

Zachary Barde

Passionné de cuisine, d'écriture et de tout ce qui est beau et bon pour l'esprit, c'est avec un grand honneur que je vous livre mon magazine web, Les Zackardises ! Allez-y, fouillez, lisez, contemplez. Surtout, dégustez chaque article!

Un commentaire? Oh oui!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.