Le biologique: Ce n'est pas systématique!

Le biologique: Ce n’est pas systématique! répond à toutes les questions que l’on peut se poser sur le bio. Conçu par AlexetAlex, c’est une mine d’informations pertinente à se mettre sous la dent!

Réalisé en collaboration avec AlexetAlex

Le bio, c’est un sujet qui suscite un vif intérêt : au marché, qui n’a jamais hésité entre une banane bio ou non bio? Ou entre un avocat bio ou non bio? Et est-ce que cela vaut la peine de payer plus cher des fruits et légumes bio ? Et si oui, pour quels fruits ou pour quels légumes exactement? Le biologique est-il le meilleur garant de la qualité d’un fruit ou d’un légume? Bref, le biologique : est-ce toujours systématique?

Cette infographie répond précisément à toutes ces questions en s’appuyant sur la synthèse des meilleures connaissances actuelles sur le sujet. Et elle vous aide à bien choisir vos fruits et vos légumes, tout en vous faisant réaliser des économies au quotidien!

Au travers de cette infographie, l’objectif est donc simplement de partager ces bonnes pratiques avec le plus grand nombre!

En outre, toutes les infographies que nous réalisons (en partenariat avec des professionnels de chaque secteur ; ici la biodiversité) sont libres de droits, et ont pour vocation d’être partagées avec le plus grand nombre de blogueurs et autres propriétaires de site Internet. Car notre philosophie est de mettre à la disposition de tous le maximum de ressources gratuites.


Si www.alexetalex.com peut être remercié à travers un simple lien (au sein d’un article ou autre), alors c’est génial mais facultatif cependant.

I] Le choix du biologique

Préambule

Choisir un produit bio, c’est souvent un acte qui consiste à accepter de payer plus cher pour un produit plus sain, et de qualité supérieure. Mais qu’en est-il réellement? La qualité est-elle toujours au rendez-vous? Quel est le vrai cahier des charges pour la production bio? Les fruits et légumes bio sont-ils exempts de pesticides? Quels contrôles sont effectués sur les produits bio? Les fermes biologiques offrent-elles des garanties sanitaires et des contrôles suffisants? Si certains produits sont meilleurs en bio, y en aurait-il d’autres qui seraient de qualité tout à fait comparable en agriculture conventionnelle?

Cet article s’appuie sur les dernières études scientifiques sur le sujet, notamment celle de de l’organisme américain à but non lucratif EWG (Environmental Working Group), ainsi que celle du médecin français David Servan Schreiber (et auteur du livre Anticancer).

Le biologique, ce n'est pas systématique!

Le bio : définition

Le terme « bio » désigne une denrée alimentaire issue de l’agriculture biologique, agriculture qui se caractérise par un mode de production n’utilisant aucun produit chimique de synthèse (tels que les pesticides ou herbicides chimiques, les fertilisants artificiels, les hormones de croissance ou autres fongicides).

Le bio : tendance

La tendance de ces dernières années, c’est d’opter pour le bio partout : fruits, légumes, produits laitiers, viandes, cosmétiques, produits d’entretien, pâtes, riz, chocolat, lait…etc. Il existe même des détartrants bio ou des vêtements bio.

Le label bio

Tous les produits bio comportent le sigle AB ou la mention Produit issu de l’Agriculture Biologique. Les fermes biologiques quant à elles sont des exploitations qui produisent des produits labellisés bio.

Il est néanmoins intéressant de savoir que pour la viande par exemple, le cahier des charges pour le bio est strictement identique à celui du Label Rouge. Ce qu’on ne sait pas toujours.

Pour les fruits, il faut également savoir qu’un produit labelisé bio dans un pays étranger reste bio lorsqu’il arrive en France! Ainsi, par exemple, une pomme labélisée bio en Ukraine ne sera pas recontrôlée lorsqu’elle arrive en France, et pourra donc être commercialisée comme une pomme issue de l’agriculture biologique… Et ce, en dépit du fait que les contrôles au niveau du label bio en Ukraine n’ont pas forcément grand-chose à voir avec ceux du label bio en France…

II] Les fruits bio : lesquels choisir?

Études récentes

Plusieurs études récentes (cf. www.ewg.org et www.foodnews.org notamment) montrent qu’il n’est pas forcément judicieux d’acheter tous ses fruits en bio. En effet, le point le plus important qui ressort de ses études est le fait que pour certains fruits, notamment ceux pour lesquels la peau n’est pas consommée, et dont les conditions de production sont très similaires entre bio et non bio, le surcoût du bio n’est forcément pas justifié.

Le meilleur exemple est celui de la banane, dont on ne consomme pas la peau, et qui est cultivée, en bio ou en non-bio de manière très similaire, puisque la banane est un fruit robuste et rustique qui ne nécessite pas énormément de traitements pendant la production. Résultat : la banane bio n’a pas vraiment d’intérêts santé supplémentaires, comparativement à n’importe quelle autre banane non-bio.

Les fruits les plus fragiles

En revanche, pour les fruits les plus « fragiles », c’est-à-dire ceux qui vont nécessiter des traitements (aux pesticides ou autres) pour arriver à maturité, le bio est intéressant. C’est notamment le cas des pommes, des framboises, des fraises, des raisins…etc. bref de tous les fruits que vous voyez dans la colonne de gauche de notre infographie.

Raison pour laquelle nous privilégions ce type de fruits bio dans les paniers de fruits au bureau que nous confectionnons pour nos clients, dans le cadre de notre activité professionnelle.

Mais il existe aussi d’autres alternatives au bio, moins onéreuses, et tout aussi saines. Opter par exemple pour des variétés « rustiques » de pommes est un très bon choix santé! Là où les pommes de supermarché (Golden, Gala, Granny) vont nécessiter jusqu’à 40 traitements aux pesticides avant récolte, les variétés « rustiques » et moins connues, celles qu’on ne retrouve jamais en supermarché en raison de leur apparence parfois disgracieuse, sont des bombes de vitamines et de bienfaits. Raison pour laquelle nous privilégions, pour vos paniers de fruits en entreprise, des variétés de pommes plus « rustiques », méconnues, mais délicieuses et excellentes pour votre santé!

III] En conclusion : comment éviter les résidus de pesticides

Le biologique, ce n’est pas systématique

Nous espérons que cette infographie vous permettra de mieux choisir vos fruits et vos légumes. En grande surface, ou sur les marchés de producteurs. Notamment de mieux comprendre pourquoi, pour certains fruits ou certains légumes, le choix du bio ou d’une variété rustique peut-être intéressant afin d’éviter les pesticides utilisés dans les cultures conventionnelles.

La ferme biologique familiale : un réel gage de qualité

Face au label bio que l’on retrouve partout en supermarché et qui fait beaucoup parler de lui (ce que pour ma part j’appelle le « bio industriel », ou le « bio commercial »…), les exploitations familiales ou les fermes biologiques à taille humaine restent la meilleure source d’approvisionnement pour trouver des fruits et des légumes de qualité. À privilégier donc autant que vous le pouvez.

____

Je tiens sincèrement à remercier www.alexetalex.com pour la confiance et pour la gratuité de ce contenu hautement pertinent. Puisse cette infographie faire écho et devenir une réelle référence dans le monde du bio! 

N’hésitez pas à partager cet article sur votre blog ou à commenter ci-bas!

Publicités
Zachary Barde

Passionné de cuisine, d'écriture et de tout ce qui est beau et bon pour l'esprit, c'est avec un grand honneur que je vous livre mon magazine web, Les Zackardises ! Allez-y, fouillez, lisez, contemplez. Surtout, dégustez chaque article!

Un commentaire? Oh oui!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.